Notre Histoire

« L’œuvre de Saint-Raphaël » commence en 1860 avec Amédée Ferrand de Missol , médecin, devenu prêtre. Avec le concours des « Dames de Saint-Raphaël » , ils accueillent « la mère et l’enfant » en difficulté, dans un cadre familial et chaleureux. Sa vision était de recueillir les jeunes filles-mères et leurs enfants pour les accompagner dans leurs nouvelles responsabilités parentales et la construction du lien affectif.

En 1893, une communauté religieuse : « Les filles du cœur miséricordieux de Marie » prend le relais pour assurer la continuité de l’œuvre.

L’acquisition de la propriété d’Antony (2 place du Carrousel) a permis aux jeunes femmes de préparer la naissance de leurs enfants dans les conditions matérielles et humaines favorables.

Entre 1900 et 1945, 4 868 naissances sont enregistrées.

Le statut d’association est déposé le 25 août 1915 (parution Journal Officiel n°245-10 Septembre 1915). Elle est reconnue d’utilité publique en 1929.

En 1947, des missionnaires de la congrégation d’Antony partent œuvrer en Colombie. L’Association, aujourd’hui laïque, conserve des liens avec la communauté locale, toujours dirigée par une congrégation religieuse.

En 1972, la congrégation des « Filles du cœur miséricordieux de Marie » cède l’œuvre et ses biens à l’Association Saint-Raphaël, dirigée par des laïcs. Les subventions des collectivités ont remplacé progressivement les fonds légués. Aujourd’hui, les financeurs des dispositifs d’accompagnement sont le Conseil départemental et la D.R.I.H.L (Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement). Les services d’accompagnement sont assurés par des salariés qualifiés.

Depuis les années 80′, l’association Saint-Raphaël a fait construire un nouveau centre maternel afin de moderniser les conditions d'accueil et un Hôtel social, (CHRS) pour les familles en difficultés.

En 1991, un lieu d'échanges autour du lien parental est ouvert : le Baobab. La ludothèque est ouverte en 1994, et contribue à l’ouverture de l’Association sur l’extérieur. Forte d’une expérience de 150 ans, l’Association tente de répondre aux enjeux de son cœur de métier, en constante évolution.

En 2020, La fusion avec l’association CPPS (Centre Psychothérapeutique et Pédagogique spécialisé) du Parc Heller qui est un établissement spécialisé en Accueil ou accompagnement sans hébergement d’enfants handicapés.

L’association Saint-Raphaël affirme sa volonté de pérenniser l’œuvre initiée il y a plus de 150 ans. Elle a su s’adapter aux évolutions de son environnement et s’attache à répondre aux nouveaux enjeux sociétaux.

Une organisation au service de l’accompagnement des familles

Dans le cadre d’un accompagnement temporaire à caractère éducatif et social, l’association Saint-Raphaël déploie des moyens qui contribuent à l’autonomie des personnes en difficulté, à leur dignité et à leur épanouissement.

  • La protection de l’enfance et le soutien à la parentalité

    qui permet l’accompagnement des familles sur la question de la parentalité (structures : centre maternel, espace périnatalité, ludothèque, crèche).

  • L’insertion par le logement des familles en difficulté

    qui permet l’accompagnement social et global des foyers vers un logement pérenne et autonome (dispositifs : ASLL, CHRS, AVDL etc.).

  • Etablissement d’accueil de jeunes enfants (crèche Saint-Raphaël)

    au sein duquel la bienveillance et la parole adressée à l’enfant est au cœur du projet de service.

  • Le Centre Psychothérapique et pédagogique spécialisé (CPPS du parc Heller)

    qui accueil, accompagne, oriente des enfants et adolescents en situation de handicap, en lien avec leur environnement social, familial et parental.